TECHNICIEN PRODUCTION INDUSTRIELLE (TPI)

LE METIER

Le/la technicien·ne de production industrielle a en charge le fonctionnement d’une ou plusieurs lignes de fabrication constituées de postes de travail manuels, semi-automatiques ou automatiques.

Il doit également coordonner l’activité de cette ligne de fabrication et être le garant du respect des délais, de la qualité de la fabrication, du suivi technique et de la gestion des aléas. Il améliore les indicateurs de production et il contribue aux essais de nouveaux produits.

 

Niveau d'accès

Niveau CAP/BEP/Titre professionnel de niveau 3 en mécanique générale, productique, structures métalliques, maintenance, électrotechnique ou électronique

Niveau 1ère scientifique, technique ou équivalent, avec connaissance du milieu de la production industrielle –

Expérience dans une entreprise industrielle (minimum 3 ans)

Conditions d'inscription

Pour l’alternance :

Être âgé de 16 à 30 ans pour l’apprentissage

Se préinscrire en ligne

Satisfaire aux prérequis et se présenter à l’entretien de motivation

L’admission est définitive à la signature du contrat d’apprentissage ou de professionnalisation

Pour les demandeurs d’emploi :

Etre inscrit à Pôle Emploi

Validation

Titre ou diplôme de niveau européen 4 ( BAC) délivré par Le ministère du travail
Code RNCP ou RS : 34 146

Durée

Durée Indicative pour les demandeurs d’emploi :
830 heures en centre de formation et 210 heures en entreprise, ajustable au regard du positionnement du candidat

Durée Indicative pour les alternants :
532 heures en apprentissage en centre de formation avec une alternance centre de formation / entreprise

ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES A RÉALISER EN ENTREPRISE :

Piloter une ligne de production industrielle

Organiser une   production et optimiser le fonctionnement d’une ligne de production industrielle

PROGRAMME / CONTENU

– Accueil, présentation des objectifs de la formation

– Analyse du fonctionnement d’une machine / ligne de production

– Maitriser les bases technologiques : électrotechnique, automatisme, pneumatique et mécanique

– Réglages et instructions de démarrage et d’arrêt

– Changement de format et fonctionnement en mode dégradé

– Les dysfonctionnements, les causes et les actions à mener – La maintenance de premier niveaux et ses différentes fonctions

– Mise en œuvre d’actions d’améliorations

– Gestion de sa production et de son équipe

Poursuite éventuelle d'études

Titre Professionnel :

Technicien de Maintenance Industrielle (niveau 4)
Technicien Supérieur de Production Industrielle (niveau 5)
Technicien Supérieur de Maintenance Industrielle (niveau 5)

Diplôme d’ingénieur – génie industriel

DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

Intégration dans un atelier de production industrielle :

Animateur d’équipe, chef d’équipe, agent de maitrise, chef d’atelier, machine leader, team leader, régleur, superviseur, technicien d’îlot.

Public Visé

Alternant (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation)

Demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi

LIEU(X) ET DATE(S) DE FORMATIONS

DATES :

Une rentrée à l’automne (septembre/octobre)
2 rentrées par an pour les demandeurs d’emploi

Coût

Apprentissage et Contrat Professionnalisation : Coût de la formation pris en charge par l’entreprise

Demandeur d’emploi : nous consulter

Autres

Voie d’accès

– Alternance

– Demandeurs d’emploi (insertion professionnelle)

 

Nos points forts

Les moyens techniques : 

– Plateaux techniques multi technologies – Ligne de production pédagogique multipostes – Ligne de production virtuelle – Equipements robotisés

Les ressources pédagogiques : 

– Echanges d’expériences et de besoins entre les participants et les formateurs issus du monde industriel – Plateforme en ligne de ressources pédagogiques EASI : Création, animation et suivi de parcours pédagogiques personnalisés. – Ilot Formation Technique Individualisé : permet d’optimiser le temps de formation tout en proposant un parcours adapté aux besoins du formé en lien avec les compétences attendues par son (ou les) entreprise(s), facilitant l’accès à la formation pour tous.

Mises en situations pratiques (simulation, observations en atelier, jeux de rôles, etc…) et utilisation de maquettes pédagogiques. – Validation des compétences par des points réguliers tout au long de la formation.